Thursday, May 6, 2021
Société

Maï-Ndombe : Mgr Donatien Bafwidinsoni appelle à un audit urgent et sans complaisant des recettes locales de la province (Voici l’intégralité de sa déclaration)

17views

“Nous avons accueilli avec joie la décision du découpage, une véritable opportunité de décollage pour le Maï-Ndombe en raison de sa richesse aquatique, agricole, humaine et géologique.

Avec une bonne gestion de ces ressources, on se serait attendu à une amélioration des conditions de vie de la population mais hélas !

La classe politique provinciale choisis de s’adonner aux querelles et débats stériles alors que la situation socio-politique de population ne fait que se dégrader au jour le jour. Pour preuve, nous citons l’absence des structures des bases, des routes, d’entreprises, d’accès à l’eau potable, de l’électricité, d’universités dignes de nom, même pas un petit centre de santé construit par le gouvernement provincial depuis le découpage.

On est scandalisé de voir en ce 21ème siècle, les élèves étudient en même le sol sous des bâtiments en paille. Qu’on se le dise, le Maï-Ndombe n’est pas seulement Inongo. allez voir à Kiri, Yumbi et dans d’autres territoires pour toucher du doigt la vraie réalité de la province.

On comprend alors, que les politiciens continuent à nous distraire au lieu de se mobiliser et de nous mobiliser pour bâtir la province.

En effet, sans vision commune, nos politiciens passent leurs temps à défendre leurs propres intérêts et ceux de leurs partis et parrains, à se battre pour des postes, à se laisser corrompre par des tireurs des ficelles et pêcheurs à nos troubles qui prennent la province en otage. De lors, on est en droit de se demander s’ils ont été réellement élus pour représenter le peuple.

Ce dernier temps, il s’observe un climat de tension et de division à tous les échelons à Inongo alimenté par les acteurs politiques en quête de positionnement, de popularité ou en mal d’ambition démesurée qui tourne à la mégalomanie. Cette situation peut à tout moment s’exploser et devenir incontrôlable. Et pourtant, nous avons encore des souvenirs frais des tristes événements de Yumbi en décembre 2018 qui devrait nous servir de leçon.

Conscient de notre rôle de pasteur, nous tirons la sonnette d’alarme en interpellant les filles et fils de Maï-Ndombe chacun à son niveau des responsabilités pour un changement profond dans la manière de gérer cette province si tel est là prétendu motivation du discours des uns et des autres.

Nous exhortons la population à rester unie et vigilante pour faire face aux velléités des divisions de la province. Nous sommes tous frères comme dit le pape François.

Ne vous laissez pas trompé par des discours démagogiques et populistes. Formez vous et informez-vous sur les vrais enjeux de notre province.

Que les acteurs politiques, considèrent les jeunes à leur juste valeur et les aident à contribuer efficacement à la construction de la province car ils valent plus que beaucoup de moineaux confère Luc 12-17. On ne peut donc pas les acheter au vil prix de menu fretin ou d’une bouteille de bière.

Nous vous supplions de vous abstenir de les exciter avec des fausses promesses pour des actions destructrices et infructueuses.

Que les uns et les autres visent l’intérêt de la province en conscience, dans la vérité et de manière indépendante sans se laisser prendre par le fait enchanteur des billets de banque.

Que les acteurs politiques se rappellent, qu’ils seront jugés sur base des réalisations et non, des leurs obéissance aux dictats des mentors.

Que ceux qui sont sensé protéger la population et leur bien agissent en toute neutralité et dans le stricte respect de la loi.

Que les médias et ceux qui usent les réseaux sociaux veillent à ne pas distiller la haine entre filles et fils. Une bonne déontologie et choix responsable sont des moyens efficaces pour ne transmettre que des messages de paix, de réconciliation et de l’amour du travail, seule voie pour le développement de la province.

Nous en appelons à un audit urgent et sans complaisant de la gestion des ressources locales et autres fonds alloués à la province pour que le respect de lois et du bien commun servent à bâtir réellement un état de droit.

Confiant à l’avenir, chassons toute peur, toute division et bâtissons notre province. N’agissons pas comme des mercenaires mais soyons de bons berger capable de nous sacrifier pour les biens de nos frères et sœurs.

Inspirons à l’exemple du Saint Joseph, le travailleur, pour plaire à Dieu et non aux hommes. Que la paix du seigneur soit à vous!” Dit-il dans son message sur l’état de lieu de la province depuis le démembrement.

 

Rédaction

Leave a Response

Rédaction infos24
INFOS24.Net, est un média en ligne de référence à caractère généraliste créé le 04 novembre 2020. Il est basé en R.D.Congo. #Infos24.net, la référence!