vendredi, septembre 23, 2022
Enseignement supérieur

Urgence : Le serment d’Hippocrate des impétrants des universités en province prévu pour ce samedi à Kinshasa annulé et renvoyé à une date ultérieure pour des raisons non élucidées

71views

Dans une nouvelle de dernière minute, le serment d’Hippocrate des impétrants des universités en province dont la liste a été affichée le lundi dernier, prévu pour ce samedi est annulé et renvoyé à une date ultérieure pour des raisons non élucidées.

En effet, après l’affichage des listes des étudiants à qui le droit de sermentt a été accordé bien que sous fond de tension, contestation et imbroglio suite aux irrégularités, il était prévu une cérémonie de prestation ce samedi 14 août, à Kinshasa hélas! Renvoyée ultérieurement.

Par ailleurs, les impétrants de 5 universités en province sont privées de leur droit de serment notamment ceux de

–  *l’Université de Bandundu* à Bandundu dans le Kwilu,

–  *Révérend Kim* ,

–  *Université Franco Américaine* ,

–  *Université William booth* à Kinshasa et

–  *L’Université baptiste au Congo* ( UBC) à Lubumbashi; sans raison valable de la part de l’ordre des médecins.

Contre la volonté de la loi qui régit le fonctionnement de l’ordre des médecins voté à l’assemblée nationale et promulguée par le chef de l’État, le président de l’ordre des médecins préconise un test d’évaluation pour les impétrants de ces 5 universités. N’est-il pas entrain de marcher sur les lois du pays?

Si cette décision est bonne pourquoi ne l’appliquer qu’aux 5 universités prises comme des cobailles alors que la proposition a été toujours refusé par les professeurs du domaine qui estiment que le jury de fin d’étude est souverain vue que c’est présidé par les sommités de chaque domaine en médecine.

Pour quoi cette discrimination
en ce moment où le chef de l’État congolais se bat à la consolidation de l’État de droit au pays ?

N’est-il pas (président de l’ordre) entrain de se rébeller contre le pouvoir en place?

Le Président de la république devrait intervenir dans cette affaire pour rétablir dans leurs droits, ces impétrants qui ont souffert depuis plus de 3 ans sans serment indépendamment de leurs volontés plutôt de l’équipe dirigeante de l’ordre national des médecins.

Pour votre savoir, le lundi dernier, le président de l’ordre national des médecins a insisté sur le fait que sans test ces impétrants ne préterons jamais serment même s’il partaient voir n’importe quelle personnalité du pays!Quel défi pour l’Assemblé nationale, organe législateur et pour le chef de l’État, garant des institutions!

Il y a lieu de signaler qu’au-delà de ces 5  Universités précités discriminées de Propre gré de l’ordre des médecins, quelques unes qui prêtent déjà notamment bel campus et Usk de Kinshasa ont vu certains de leurs étudiants être soustraits de la liste sans raison valable. Ce qui crée un imbroglio total dans cette organisation de serment des médecins. C’est en fait une preuve de la mauvaise gestion de la part de l’actuelle équipe de l’ordre des médecins déjà fin mandat mais refuse d’organiser les élections pour doter la structure d’un nouveau bureau crédible.

En attendant, un serment est organisé ce vendredi 13 Août pour seulement des Étudiants des universités de Kinshasa bien que pas en totalité.

Affaire à suivre…

Rédaction

Leave a Response

Rédaction infos24
INFOS24.Net, est un média en ligne de référence à caractère généraliste créé le 04 novembre 2020. Il est basé en R.D.Congo. #Infos24.net, la référence!