vendredi, juillet 1, 2022
Nation

RDC-17 Mai : « l’opinion à été trompée et lourdement manipulée par les ennemis du peuple, pour cacher la vérité et me sacrifier. Je ne porte pas sur mes mains le sang de Mzee, à qui je suis resté loyal et fidèle jusqu’à la mort et même après celle-ci », colonel EDDY KAPEND

13views

 

Par Dario Kiaka, Mardi le 17 mai 2022

C’est devant les hommes et les femmes de la presse nationale et internationale, que le colonel Eddy KAPEND, ancien aide du camp et chef d’état major particulier du feu Président de la République Démocratique du Congo, Mzee Laurent Désiré Kabila, s’est exprimé publiquement pour la première fois depuis sa sortie de prison.

Il a d’entrée de jeu, peu après avoir remercié les journalistes d’avoir répondu à son invitation de ce mardi 17 mai 2022, cette date qui a une grande signification à ses yeux et ceux de plusieurs congolais, éclairé la lanterne de l’opinions sur le fait qui lui a gratuitement coûté la liberté, dont l’assassinat de Mzee en 2001. « l’opinion à été trompée et lourdement manipulée par les ennemis du peuple, pour cacher la vérité et me sacrifier. Je ne porte pas sur mes mains le sang de Mzee, à qui je suis resté loyal et fidèle jusqu’à la mort et même après celle-ci », a déclaré Eddy Kapend.

Cependant, poursuit-il, «  ce que je retiens de cet épisode douloureux, dans ma tête de combattant, c’est le serment que nous a légué le soldat du peuple, Mzee Laurent Désiré Kabila, ne jamais trahir le Congo. (…) En ce qui me concerne, je ne trahirai jamais le Congo »

Dans cette même perspective, faisant part de sa réflexion, l’ancien chef d’état major particulier de Mzee a exprimé sans ambages son intention de tout mettre en œuvre pour mériter de la nation, en agissant pour l’unité et le progrès de toutes les filles et de tous les fils du grand Congo, du nord au sud, de l’est à l’ouest, en passant par centre. Et tout cela, précise-t-il, en dépit de toute diversité socioculturelle et divergences politiques.

Et de conclure : «  quand je regarde ce que j’ai vécu gratuitement en prison, où j’étais en vérité un homme mort, qui a survécu par la grâce de Dieu tout puissant, je ne peux que remercier l’instrument que le très haut a utilisé pour me sortir de là, je cite, son excellence Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République et chef de l’État », fin de citation.

Leave a Response

Rédaction infos24
INFOS24.Net, est un média en ligne de référence à caractère généraliste créé le 04 novembre 2020. Il est basé en R.D.Congo. #Infos24.net, la référence!