mercredi, octobre 21, 2020
EconomieEducationEnvironnementNationSantéSociété

Kwilu : présentation du projet PASDFF aux autorités locales en vue de son appropriation

93views

Le projet d’appui à la sécurisation des Droits fonciers et forestiers a été présenté aux autorités locales en vue de son appropriation, ce mercredi 16 septembre 2020 par CRI, institut congolais des ressources, une ONG qui oeuvre dans le domaine d’accompagnement des communautés locales dans la gestion durable de forêt.

Ce projet dont l’objectif vise à accompagner les communautés à la sécurisation de leurs terres et lutter contre la pauvreté en milieu rural, matérialise en effet, l’engagement du gouvernement congolais à travers le Programme National Forêt Eau et Biodiversité dans son volet 2 consistant à octroyer 2 millions et 500 milles hectares de forêts aux communautés locales et peuple autochtone.

Selon l’ingénieur Don Madikani, chef adjoint du projet, « celui-ci a une durée de 2 ans et cible 10 communautés locales en raison de 2 par province sur un total de 5 sélectionnés. L’idée est que les communautés locales et peuple autochtone ne restent pas simples gardiens plutôt acteurs et responsables. » précise-t-il.

Et de poursuivre que, « Ce projet a été lancé depuis le 03 septembre 2020. au Kwilu c’est bulungu qui est ciblé en raison de problèmes forestiers et fonciers rencontrés dans cette zone et aussi le territoire a une multinationale agricole qui achète abusimenent des terres rurales. Raison pour laquelle L’ONG CRI a pensé informer les autorités locales sur le contours du projet et l’urgence d’accompagner ces communautés pour la sécurisation de leurs tenures » a renchéri Ir. Don Madikani.

Le représentant de la Ministre en charge de l’environnement a réaffirmé l’engagement du gouvernement provincial à accompagner le projet au Kwilu.

« Le gouvernement provincial n’aménagera aucun effort dans l’accompagnement de ce projet vue que la question est clairement définie dans son programme d’action du défendu et approuvé à l’Assemblée provinciale par les élus » a indiqué Christian Lukanga, directeur de cabinet de la ministre de l’environnement.

Retenez que, 2 millions et 800 milles dollars est le coût global de ce projet reparti en 5 province notamment Kwilu, kwango, maï-ndombé, kongo central et le sud-Ubangi.

Rolly Mukiaka Say, à Bandundu

Leave a Response